tribunal

  • Gerpinnes - Œil crevé avec une pique à brochette : la clémence

    Le parquet voulait pourtant 30 mois de prison.

    tribunal,pic,brochette,oeil,crevéUn jeune Gerpinnois a obtenu lundi la suspension du prononcé devant le tribunal correctionnel de Charleroi où il était poursuivi pour des faits de coups et blessures ayant entraîné une mutilation grave. Militaire de carrière, il avait chargé un fusil avec une pique à brochette et tiré sur un ami lors d’un barbecue arrosé. La victime a perdu l’usage d’un oeil.

    Lundi, le tribunal a finalement estimé que les coups étaient bien volontaires, mais que leurs conséquences catastrophiques n’avaient pas été voulues par le prévenu, étant donné que la victime s’est retournée juste au moment du tir. Ludovic a donc obtenu la suspension du prononcé. Il devra en outre s’acquitter des dommages civils particulièrement élevés. Selon certains témoins, la pique à brochettes aurait rebondi sur l’épaule d’un autre convive avant d’atteindre la victime qui, manifestement, s’est retournée au mauvais moment.

    Ces faits remontent au 15 juillet 2010 (des amis s’étaient réunis dans le bois d’Acoz afin d’y célébrer un anniversaire).

    Plus d’informations dans La Nouvelle Gazette Charleroi de ce 20/01/2015 : cliquez ici (ou version papier)