philippe

  • Votre bourgmestre est-il accessible? Nous l'avons testé...

    Il y a deux mois, nous avions demandé aux 18 bourgmestres de la région de Charleroi s’ils étaient prêts à divulguer leur numéro de GSM dans notre journal. Quatorze d’entre eux avaient répondu favorablement à notre requête. Mais décrochent-ils leur téléphone pour autant ? C’est ce que nous avons voulu savoir…

    1701325781.jpg

    Nous sommes directement tombés sur la messagerie du bourgmestre cdH de Gerpinnes, contacté vers 12h30 ce jeudi. Celui-ci a toutefois pris le temps d’écouter le message laissé avant de nous recontacter peu avant 16h. « J’étais en réunion, je n’ai pas eu le temps de vous rappeler plus tôt. » Lorsque nous lui avons appris qu’il s’agissait d’un « test », il l’a pris de bonne humeur. « Nous essayons d’être réactifs et disponibles. Mon GSM reste allumé même durant la nuit ou lorsque je prends quelques jours de congé. Ça m’est déjà arrivé, pas souvent, d’être appelé vers minuit pour un problème. Mais, je tiens à le dire, les habitants de Gerpinnes n’en abusent pas.  ». B.BT

    Retrouvez l'information pour les autres bourgmestres sur La Nouvelle Gazette Charleroi - Cliquez ci.

     

  • N5 : Le Bourgmestre de Gerpinnes en parle

    Philippe,Busine,Bourgmestre,Gerpinnes,CDH,Mayeur

    « Partagé entre satisfaction et inquiétude »

    Le mayeur CDH de Gerpinnes où passera l’axe Est reliant le Bultia à la Blanche borne, a approuvé le tracé du trident light.

    Mais le bourgmestre avoue éprouver des sentiments partagés: « Je me réjouis qu’une solution ait enfin été trouvée après tant d’années de tergiversations. Mais, le deuxième sentiment qui m’anime est l’inquiétude. Il va falloir discuter pour réduire les nuisances pour les citoyens. J’attends une réunion de travail avec le bureau d’études rapidement pour affiner le tracé ».

    Pour Philippe Busine, ce tracé est moins dommageable pour sa commune qu’un précédent projet. « Un précédent projet prévoyait un tracé Tarcienne, Somzée, les Flaches, IMTR et Blanche borne qui aurait coupé Gerpinnes en deux. Actuellement, des milliers de voitures traversent les villages de Gerpinnes, Acoz, Lausprelle. Ce compromis est une solution équilibrée », a déclaré le bourgmestre.

    E.M.A.

    Article publié dans La Nouvelle Gazette Charleroi du 30/10/2015.

  • Extrait vidéo du discours du Bourgmestre : Philippe BUSINE (Mardi de Pentecôte)

     Busine,Philippe,Discours,Sainte,Rolende,2015,Mardi,marche

     "Notre folklore est bien vivant et en bonne santé".

    Comme chaque année, le mardi de Pentecôte, le Bourgmestre, Philippe Busine, a effectué son discours.

    Pour débuter, il commença : "Nous avons tous passé une excellente Pentecôte et je sens que la joie de vivre et de faire cette fête tous ensemble est là"

    Il précisa une "superbe rentrée" et il souligna que"toutes les compagnies étaient remarquables".

    Nous vous proposons de découvrir un extrait en vidéo.

    Vidéo :

  • Poubelles à puce à Gerpinnes, le Bourgmestre en parle

    busine.jpgLa commune de Gerpinnes est passée aux poubelles à puce en janvier 2012 et pour le bourgmestre Philippe Busine, c’est une réussite. «Bien sûr, précise-t-il, il y a encore quelques cas litigieux. Nous devons procéder à certaines vérifications pour des habitations où les conteneurs sont toujours étrangement vides. Il n’est pas impossible que des gens aient conservé des sacs ICDI, continuent à s’en servir et aillent déposer leurs poubelles dans une autre commune. Mais cet inconvénient mis à part, nous sommes vraiment satisfaits. Et nous n’avons pas constaté d’augmentation significative des dépôts clandestins d’ordures. »

    Il note surtout une diminution drastique du nombre de kilos de détritus par habitant : «Nous étions à environ 152 kilos habitant par an, et selon les derniers chiffres qu’on nous a fournis, nous serions désormais autour des 100 kilos. »

    Concernant les dérogations, elles sont très peu nombreuses : «Sur 5200 logements, nous en avons distribué une vingtaine, je crois. » Avant d’ajouter toutefois : «Il est vrai qu’en milieu rural, c’est sans doute plus facile de stocker sa poubelle. Il y a peu d’immeubles à appartements et la densité d’habitations n’est pas la même qu’en ville. » Mais en tout cas, le mayeur est définitivement convaincu par la poubelle à puces et en aucun cas il ne voudrait faire marche arrière. F.O.

    Une information de La Nouvelle Gazette du 26 juillet 2013

    Vidéo RTL :

    (vidéo du 20 juin 2013)