pédophile

  • « Il m’a volé mon enfance. Il doit répondre de ses actes ! » - GERPINNES

    0454689.jpgEn 1997, Michaël Dethière tuait un de ses abuseurs. Selon lui, l’autre court toujours…

    Seize longues années. Il lui aura fallu tout ce temps pour enfin avoir le courage de demander des comptes à un de ses abuseurs. Lui, la victime d’attouchements abjects, répugnants. Lui, le gamin sali dès l’âge de sept ans. Aujourd’hui, Michaël Dethière n’a plus peur. Il veut que le pédophile réponde enfin de ses actes. Il va se battre pour faire rouvrir le dossier. Par contre, Camille Beaurir, son autre bourreau, ne sera jamais inquiété. Impossible… Le 7 décembre 1997, Michael Dethière lui a ôté la vie.

    « J’irai jusqu’au bout pour que la vérité éclate. Pour que justice soit faite… Je veux enfin faire le deuil de toutes ces horreurs, de ces traumatismes. J’en ai assez de vivre avec tout ça. J’ai besoin de tourner la page une bonne fois pour toutes, lance Michaël Dethière, nerveusement. Il en est plus que temps… » Il s’arrête un instant, ferme les yeux, respire un grand coup puis poursuit : « Lors de mon procès, j’ai dévoilé les noms de mes deux abuseurs. Pour le premier, Camille Beaurir, les faits ont clairement été avérés. Non, je n’avais rien inventé… Alors, pourquoi ne pas se pencher sur le cas de mon autre bourreau ? Sur les agissements de D., mon ancien médecin de famille ? Aujourd’hui, il est toujours à l’air libre. Toujours susceptible de faire du mal à des enfants… »

    Article complet : La Nouvelle Gazette de Charleroi du 17 janvier 2014

    Pédophile-Gerpinnes.jpg