défis

  • Le GAL se lance cinq grands défis d’ici 2020

    gal

    Le Groupe d’Action Locale de l’Entre-Sambre et Meuse réunissant les communes de Gerpinnes, Mettet, Florennes et Walcourt, s’apprête à rentrer ses projets pour le programme 2014-2020. «Les candidatures doivent être rentrées pour le mois de février », précise Olivier Servais le coordinateur. Un dossier qui permettra au Groupe d’obtenir, s’il est retenu, des financements supplémentaires.

    Pour rappel, le GAL est financé à 45 % par la Fédération Wallonie-Bruxelles, à 45 % par un fonds européen Feder et le reste par les communes membres. Première nouveauté dans ce plan stratégique, la commune de Mettet est venue remplacer celle de Cerfontaine. «Cela a permis d’ouvrir un nouveau débat sur les nouveaux enjeux dans cette commune. » Par ailleurs, notons que la moitié des projets seront menés par le GAL et l’autre moitié par les partenaires tels que la Grelinette de Florennes, Mobilesem ou encore le contrat rivière.

    Concrètement, le GAL se lance cinq grands défis :

    1. Fédérer les forces vives ;
    2. Favoriser le tourisme et les loisirs actifs ;
    3. Offrir à tous les citoyens une alimentation locale de qualité ;
    4. Développer la biodiversité et une agriculture responsable ;
    5. Offrir un territoire plus efficace.

    Parmi les projets, pointons notamment le balisage de chemin de promenades à thème ou encore la création de « points noeuds » pour les cyclistes. «Le RAVeL n’est pas très présent chez nous mais nous souhaiterions notamment relier ceux qui existent autour de notre territoire. » Un réseau de passeurs, ambassadeurs sera également mis en place.

    Bref, 15 projets sont envisagés et dix sont considérés comme prioritaires.

    À noter que le montant total des investissements est évalué à 1.853.125 euros. La part annuelle de chaque commune s’élève ainsi à 8.500 euros. Le GAL de l’Entre-Sambre et Meuse a ainsi demandé le soutien de ses communes partenaires afin de présenter un projet solide. Projet qui sera soumis parmi tant d’autres, il faut donc faire la différence. La décision sera connue au mois d’août.

    Un information de La Nouvelle Gazette Charleroi de ce 29/01/2015 : cliquez ici