carlo

  • E420 : séance d’info avec C. Di Antonio - LOVERVAL

    Carlo,Di Antonio,Gerpinnes,politique,ministre

    Le ministre wallon de la Mobilité Carlo Di Antonio tiendra deux séances d’information publiques le jeudi 10 mars à 18 heures et à 20 heures à Loverval au sujet du projet de tracé de la E420-N5 au sud de Charleroi et du périmètre de réservation associé proposés par le Gouvernement wallon. Le projet de tracé ainsi que les différentes étapes de la procédure seront détaillés. Cette réunion aura lieu dans les locaux de l’Institut Notre-Dame, 35, chaussée de Philippeville.

    En préambule, il est important de noter que le périmètre et le projet de tracé proposés par le gouvernement seront soumis à une étude d’incidences en 2016. Les conclusions de cette étude permettront au gouvernement wallon d’évaluer le projet de tracé, avant le lancement de la consultation populaire officielle et de la sollicitation des avis requis.

    Un information parue dans La Nouvelle Gazette Charleroi du 12/02/2016

  • Carlo Di Antonio est venu parler Patrimoine - LAUSPRELLE

    cdh,gerpinnes,carlo,di antonio,patrimoine,idéeHLes rencontres IdéesH se sont clôturées ce mercredi 18 décembre, à la maison de village de Lausprelle ; une dernière soirée consacrée au Patrimoine.

    Tout d’abord, Philippe Busine, bourgmestre de Gerpinnes, a fait état d’une série de biens architecturaux que l’on peut rencontrer sur la commune : bâtiments classés, héritage militaire, sépultures, la liste est longue et variée. Avec une projection de photos en arrière-plan, les personnes présentes ont apprécié ce support visuel.

    Ensuite, Carlo Di Antonio, Ministre des Travaux Publics, de l’Agriculture, de la Ruralité, de la Nature, de la Forêt et du Patrimoine, s’est concentré sur l’aspect juridique autour de la thématique : démarches à suivre en vue d’obtenir le classement d’une œuvre, les avantages et inconvénients de faire classer un bien, les conditions à remplir, etc.

    cdh,gerpinnes,carlo,di antonio,patrimoine,idéeHLe Ministre a également consacré du temps à répondre aux questions et réactions des gerpinnois, venus nombreux à cette occasion.

    Une soirée conviviale et participative qui s’est terminée par la découverte de «L’Orang’ette » ; une bière créée par Claudio Sangiovanni, président du cdH de Herve. Mais attention aux amalgames, il ne s’agit pas de « la bière du parti », juste le fruit d’un mariage entre la bière… et l’orange.

    Une soirée autour de la thématique du patrimoine organisée par la section cdH de Gerpinnes.

  • Le ministre de l'agriculture était de passage à Gerpinnes

    Carlo,di antonio,gerpinnes,agriculture,code,wallon,citoyens,agricole,agriculteur,horticulture,vacheDepuis décembre dernier, en vue de réaliser un Code wallon de l’Agriculture et de l’Horticulture, Carlo Di Antonio, Ministre de ce secteur, va à la rencontre des agriculteurs, citoyens et acteurs du monde agricole dans l’ensemble de la Wallonie. Sa dernière consultation citoyenne se déroulait  à Gerpinnes ce 21 février 2013.

    Avant de débattre, le Ministre réalisait une introduction. Il y abordait plusieurs pistes pour tenter d’améliorer l’avenir de l’agriculture wallonne : donner des valeurs ajoutées aux produits, diversifier, pouvoir accompagner l’agriculteur, mieux répondre aux demandes des consommateurs, avoir des projets énergétiques (biométhanisation,…) suite au cout de l’énergie wallonne supérieur à la moyenne européenne,…

    Ensuite, la parole est donnée aux agriculteurs et citoyens sur 4 thèmes :

    • Une agriculture nourricière et multifonctionnelle ;
    • L’agriculture, ses modèles de fonctionnement  et sa survie ;
    • L’agriculture et notre cadre de vie ;
    • L’agriculture et son encadrement.

    Pour le ministre, l’objectif des réunions est  «concerter, avoir un maximum d’avis et de prises de positions ». Accompagné de ses collaborateurs, ceux-ci prennent note des interventions des participants (avis, remarques, inquiétudes,...).

    réunion,rencontre,carlo,di,antonio,gerpinnes,code,agriculture,wallon,wallonie,horticulture, février 2013,agriculteur,citoyenLe président de la FUGEA (Fédération Unie de Groupements d'Eleveurs et d'Agriculteurs), Philippe Duvivier, était présent et nous partage son regard sur ce projet de Code : «L’agriculture fondée sur un modèle de régulation, et dans lequel on veut nous embarquer, est un système basé sur la volatilité des prix. L’agriculture, axée sur des volumes, va contraindre les agriculteurs à investir plus, rendre dépendant des banques, de l’agro-industrie, et peut ainsi fragiliser le secteur à n’importe quel moment… D’où l’importance  d’un Code wallon de l’Agriculture, qui va lui donner une nouvelle vision en Wallonie ».

    Pour Frédéric Blaimont, agriculteur de l’entité de Gerpinnes, « ça montre qu’il y a une volonté de voir l’avenir, ce qui est mieux que de vivre au jour le jour. » Il précise, « c’est novateur, un ministre qui demande des avis pour fonder un Code wallon pour l’Agriculture ».

    Album photo de cet évènement : ici

    Il est également possible de participer à cette consultation via le site : agriculture.wallonie.be/codeagricole