Gougnies a mis en valeur son histoire – Fête de la culture

fête,culture,Gougnies,mai,2015,village,histoire

La culture et l'histoire de Gougnies étaient à l’honneur ce 1er mai 2015. Dès 8h du matin, la journée débutait par un déjeuner, avant la découverte du village et de son histoire.

Et pour cette journée, environs 7 guides étaient présents. Maurice Monnoyer, l’un d’entre eux, nous détaille cette organisation. Dans un premier temps, il nous explique l’origine du projet : « Depuis 3 ans, grâce aux « Amis d’Octave Pirmez », la culture est à l’honneur à Gerpinnes. Après Acoz, terre d’inspiration du poète Octave Pirmez, Gerpinnes, berceau et terrain privilégié du peintre Impressionniste Henri Deglume, la manifestation se déroulait à Gougnies, terre d’exploitation sidérurgique et marbrière.»

fête,culture,Gougnies,mai,2015,village,histoire

Notre interlocuteur revient sur les organisations de la journée et nous reprécise une « manifestation mise au point par les membres bénévoles de différents comités locaux » avec présence :

  • Des violonistes de l’académie de Châtelet et d’un quintet qui s’était formé grâce au conservatoire de Charleroi autour d’une étudiante équatorienne résidant pour un an à Gougnies.
  • Les jeunes gerpinnois et le rap d’Edmond Valentin, auteur de « laisse-moi croire » dont le refrain « j’ crois en mes rêves ».
  • Les trois groupes de danses folkloriques gerpinnois ont égayé de prestations enthousiastes le temps de midi et la promenade des châteaux. A ce sujet, une mention sera également attribuée à leurs propriétaires qui avaient tenu à ouvrir leurs propriétés respectives.
  • La peinture et la photographie par le biais d’artistes locaux étaient également à l’honneur puisque l’église St Remi s’était muée en salle d’exposition avec la collaboration du Centre Culturel de Gerpinnes et du comité paroissial.
  • La nouvelle industrie, elle s’était installée sur le site des anciens ateliers Marcelle, où on assistait à une remise à neuf d’objets anciens en bois, en métal et en pierre par une nouvelle technique empreinte de respect, de précision et de finesse.
  • Explication du Bourgmestre, Philippe Busine, pour le projet de réaménagement du site en ateliers ruraux.

fête,culture,Gougnies,mai,2015,village,histoire

Pour conclure, il précise : « Cette journée culturelle faisait donc la part belle à l’histoire locale, la peinture, la photographie, la danse, l’activité physique en famille, la gastronomie, la musique classique, le rap mais surtout à l’espoir et au renouveau au travers des boîtes à rêves des jeunes autour de Madame Muriel ADAM et l’esprit d’entreprise autour du jeune Kevin Libotte (démonstration aérogommage). »

Maurice Monnoyer, qui rappelons-le, est Président de la section locale du cdH à Gerpinnes, souligne : « En programmant la troisième fête de la culture à Gougnies, L’Echevin Michel Robert a visé juste. Loin des discours belliqueux, syndicalistes et souvent poujadistes de circonstance en cette journée de fête du travail, l’Echevin gerpinnois a rendu, à sa manière, un réel hommage au monde du travail. ». Parole à visée politique ou non, résultat est de constater que cette organisation culturelle semble s’être bien déroulée et avoir porté ses fruits.

fête,culture,Gougnies,mai,2015,village,histoire

Commentaires